Temple Je’daii


 

Les Temples Je’daii sont les neuf bâtiments sacrés de l’Ordre Je’daii situés sur la planète Tython.

Temples Je’daii

 

Construction Entre 36453 et 36019 av.BY
Constructeur Ordre Je’daii
Localisation Sur la planète Tython
Dirigeants Maîtres de Temple de l’Ordre Je’daii

1 – Origine des Temples Je’daii


En 36453 av.BY, ceux qui créeront plus tard l’Ordre Je’daii ont été amenés sur la planète Tython depuis les quatre coins de la galaxie par huit gigantesques constructions pyramidales appelées Tho Yor,  lors de la Première Migration. Ces Tho Yor, de constructeurs inconnus, avaient été dispersées depuis bien longtemps dans la Galaxie à la recherche d’êtres sensibles à la Force ; elles s’étaient ainsi posées, entre autres, sur Ando Prime, Kashyyyk, Dathomir, Ryloth et Manaan. Après être restées inertes sur ces mondes pendant près d’un millénaire, elles lancèrent un appel dans la Force. C’est ainsi que de nombreux  philosophes, savants, scientifiques, guerriers et artistes sensibles à la Force pénétrèrent derrière leurs portes scellées. Enfin, les Tho Yor décollèrent en direction de la planète Tython, dans le Noyau Profond, pour leur ultime voyage. Elles s’arrêtèrent au passage sur d’autres mondes tels que Korriban, Cathar et Dévaron pour récupérer d’autres sensitifs. Sur le monde verdoyant de Tython, alors ravagé par des Tempêtes de Force, les huit Tho Yor se rassemblèrent autour d’une neuvième, plus massive, avant de s’envoler pour s’éparpiller un petit partout sur la surface de Tython. Une fois atterries, elles libérèrent leurs occupants et demeurèrent à cet endroit, posant ainsi les fondations des neuf Temples Je’daii.

Lorsque les colons débarquèrent sur leur nouveau monde et entreprirent de bâtir une civilisation basée sur l’équilibre dans la Force, ils développèrent alors l’Ordre Je’daii, avec son code et ses préceptes. Il fut décidé que les centres de formation qui permettront à tous de se familiariser avec les différents aspects de la Force soient au nombre de neuf, érigés à proximité d’une Tho Yor.

Avec la construction de ces lieux sacrés entre 36453 et 36019 av.BY, différentes traditions en lien avec les temples émergèrent au sein de l’Ordre. Tout d’abord, on décida que tous les Je’daii, à leur adolescence, auraient l’obligation de partir pour un long périple à pied appelé le Grand Voyage. Ces Voyageurs Je’daii devaient alors, pendant deux longues années, arpenter la surface de Tython dans le but de visiter chacun des neuf Temples Je’daii. Là-bas, ils étaient pris en charge par des Maîtres Je’daii qui leur enseigneraient de multiples connaissances sur la Force. À l’issue de ce Grand Voyage, ils accédaient au rang de Ranger Je’daii. En second lieu, il fut également conclu que chaque temple serait dirigé par un des plus sage et éminent membre de l’Ordre. Ces derniers, appelés Maîtres de Temple, étaient au nombre de neuf et supervisaient le bon déroulement de l’apprentissage.

Une Tho Yor.

2 – Les différents Temples Je’daii et leurs caractéristiques


2.1 – Akar Kesh, le Temple de l’Équilibre

 

La neuvième et la plus massive des Tho Yor resta à l’endroit où toutes les autres s’étaient rassemblées à leur arrivée, en haut d’un gigantesques monolithe de roche depuis lequel jaillissait des rivières. L’endroit où allait être bâti le plus vénéré et important des temples, celui d’Akar Kesh, avait été désigné.

Le Temple de l’Équilibre était à ciel ouvert, n’étant constitué que d’un pavillon délimité par huit grandes structures taillées dans la pierre, avec en son centre, un bassin d’eau claire. C’était autour de ce bassin que se déroulaient les leçons des Maître Je’daii du temple, qui enseignaient aux élèves les idéaux et la conservation de l’équilibre entre le Ashla et le Bogan (la lumière et l’obscurité) par le biais de la méditation et de la philosophie.

Le Maître de Temple d’Akar Kesh était souvent considéré comme le plus éminent de tous. En 25793 av.BY, c’était le Maître Je’daii Ketu, un humain, qui occupait cette fonction.

Akar Kesh, le Temple de l’Équilibre.

2.2 – Anil Kesh, le Temple de la Science

 

En 36453 av.BY, lorsque les Tho Yor se dispersèrent à la surface de Tython, la première des huit plus petites mystérieuses pyramides choisit un endroit tout autant énigmatique pour y établir résidence. Cette Tho Yor se dirigea sur le continent de Talss, puis atterrit près de l’Ancienne Citée et du Désert Rouge, au-dessus d’une profonde et dangereuse crevasse animée par des Tempêtes de Force. Cette faille fut renommée par la suite « le Gouffre ».

Le Temple de la Science était constitué de trois tours-piliers soutenant le cœur massif et central suspendu au-dessous du Gouffre. Afin d’éviter l’effondrement de la structure métallique, de nombreux amortisseurs étaient disposés çà et là ; leur but étant d’absorber les puissantes pressions imposée par l’incroyable violence des Tempêtes de Force. Autour de cette structure, on retrouvait la Tho Yor en lévitation qui dérivait lentement, en pleine harmonie avec la Force. L’intérieur du temple d’Anil Kesh était composé de grands laboratoires, de salles d’apprentissages, de bibliothèques, de chambres de méditation et de nombreux entrepôts abritant des animaux, des armes ou bien des produits chimiques modifiés.

Après que les Maîtres Je’daii les aient aidés à s’habituer à l’influence perturbatrice du Gouffre, les élèves étudiaient la science et l’alchimie afin de percer les mystères de la Force. Ce mystérieux Gouffre est source de curiosité, puisque aucun Je’daii n’a réussit à y descendre sans perdre la tête ou mourir : les études des apprentis du temple s’orientaient alors fréquemment sur la crevasse. À Anil Kesh, on enseignait une alchimie en lien direct avec la Force, qui permetait de modifier génétiquement des bêtes féroces, d’altérer sur la composition de produits chimiques, ou encore de créer un métal incassable. Mieux encore, on pouvait y apprendre une forme obscure d’alchimie, l’Alchimie de la Chair, qui permettait de faire prendre vie à toute chose naturellement inerte. Le Temple de la Science entretenait d’étroites relations avec Vur Tepe, la Forge. Ainsi, on disait à leur égard que ce qu’Anil Kesh imaginait, Vur Tepe le réalisait.

En 25793 av.BY, c’était le Maître Je’daii Quan-Jang, un humain, qui était le Maître de Temple et qui veillait à la sécurité de chacun.

Anil Kesh, le Temple de la Science.

2.3 – Bodhi, le Temple des Arts

 

Une seconde Tho Yor se rendit dans les plaines verdoyantes de Tython, et se posa entre la Forêt de Lisière et la côte sud du continent de Masara. Cette Tho Yor mystique fut alors enterrée par ses occupants et leurs descendants, et le temple de Bodhi érigé juste au-dessus.

Le Temple des Arts était composé de quatre constructions identiques en brique surplombée d’un toit de couleur rouge vif ; ces bâtiments entourait un espace à ciel ouvert où se trouvait un bassin d’eau.

Les élèves du Temple des Arts apprenaient à comprendre les manifestations de la Force à travers l’écriture, la calligraphie, la danse, le dessin, la sculpture, la musique, le théâtre et même à travers la cuisine.

En 25793 av.BY, c’était le Maître Je’daii Jake Fenn, un humain, qui occupait la fonction de Maître de Temple. Le Je’daii collectait de nombreux artefacts sur des espèces disparues tel que les Kwa, les Gree ou encore les Rakatas, avant de les stocker dans la Tho Yor enterrée en-dessous du temple.

Bodhi, le Temple des Arts.

2.4 – Mahara Kesh, le Temple de la Guérison

 

Lors de leur arrivée sur Tython, une troisième Tho Yor se démarqua particulièrement des autres, de part l’endroit où elle se posa en 36453 av.BY. En effet, cette dernière atterrit au milieu de l’océan le plus profond de Tython, à l’endroit où sera donc bâti Mahara Kesh.

Mahara Kesh était une structure flottante rectangulaire construite tout autour de la Tho Yor qui avait libérée ses occupants dans l’océan. La partie du temple qui était immergée était plate, mais abritait neuf tours à l’allure bleutée en son centre ; ces édifices encadraient le sommet de la Tho Yor. Plusieurs canons lasers avaient été rajoutés aux extrémités pour défendre le temple lors de la Guerre de la Reine-Despote en 25805 av.BY. L’intérieur du temple était constitué de blocs opératoires, de chambres et de salles de méditation. Un bon nombre de ces pièces étaient aménagées d’une fenêtre donnant sur les profondeurs de l’océan.

Les meilleurs guérisseurs de tout Tython se trouvaient à Mahara Kesh. Ainsi, ils enseignaient aux élèves à soigner leurs prochains, que ce soit avec ou sans la Force.

En 25793 av.BY, c’était le duo composé des Maîtres Je’daii Calleh et Naro, des Selkaths, qui dirigeait Mahara Kesh en tant que Maîtres de Temple.

Mahara Kesh, le Temple de la Guérison.

2.5 – Kaleth, le Temple du Savoir

 

Bien avant l’arrivée des Tho Yor sur Tython, la planète était occupée par les Kwa, une espèce très ancienne. Ces derniers construisirent plusieurs temples sur le monde hospitalier ; mais ces monuments tombèrent en ruines dès lors que les Kwa quittèrent Tython. En 36453 av.BY, une Tho Yor se déplaça sur le continent de Talss et traversa la Vallée de Tythos pour enfin se poser en son centre, au-dessus de ce qui restait d’un de ces monuments sacrés bâti par la civilisation éteinte des Kwa.

Le Temple du Savoir, construit par-dessus le temple Kwa, est constitué de quatre bâtiments rectangulaires en pierre surélevés. À l’intérieur, on trouvait de nombreuses bibliothèques protégées par des droïdes de guerre où le savoir des Je’daii s’était accumulé pendant 10 000 ans. Au sous-sol, on retrouve les archives, construit dans l’ancien temple Kwa, où toutes les artefacts Je’daii et holocrons sont conservés. La Tho Yor restait en suspension dans l’air en dehors de Kaleth, restant en harmonie avec la Force.

Kaleth était un lieu important pour l’Odre Je’daii, puisque le Conseil Je’daii s’y retrouvait fréquemment lorsqu’une décision critique était à prendre ; mais elle fut également le théâtre de nombreuses batailles, comme celle de la Reine-Despote ou celle des Jedi Déchus menés par le Maître Rajivari. Les voyageurs qui passait par Kaleth durant leur Grand Voyage pouvaient y acquérir de nombreuses connaissances sur de vastes domaines en rapport avec la Force.

En 25793 av.BY, le Maître de temple de Kaleth était la Maître Je’daii Kora Ryo.

Kaleth, le Temple du Savoir.

2.6 – Padawan Kesh, l’Académie Je’daii

 

Sur le continent de Masara, à quelques kilomètres de là où la Tho Yor de Bodhi, le Temple des Arts, a trouvé refuge, une cinquième Tho Yor a également atterrit. Les premiers Je’daii décidèrent que le temple construit autour de cette Tho Yor ferait office d’académie et se nommerait en conséquence Padawan Kesh.

Avec sa structure de pierre surplombé de plusieurs pics dorés, le temple de Padawan Kesh ressemblait fortement à une forteresse. Mais en dépit de son apparence, son rôle n’était pas orienté vers la défense, loin de là : c’était l’Académie Je’daii. De ce fait, les Initiés Je’daii qui n’avaient pas l’âge de relever les défis auxquels était confronté un Voyageur Je’daii y étudiaient afin d’apprendre les bases de l’utilisation de la Force.

En 25793 av.BY, c’était le Maître Je’daii Ruhr, un Wookiee, qui occupait la fonction de Maître de Temple.

Padawan Kesh, l’Académie Je’daii.

2.7 – Stav Kesh, le Temple des Arts Martiaux

 

Le temple de Stav Kesh était une énorme ville-temple littéralement encastrée dans la roche, sur le flanc d’une chaîne de montagne. Celle-ci, appelée Géant de Glace et située sur le continent de Kato Zakar, était l’endroit où la sixième Tho Yor s’était établit en 36453 av.BY. On retrouve les Plaines Mitraillées non loin du temple.

Le Temple des Arts Martiaux était composé de seulement deux grosses structures de pierres ; leurs murs servant de contreforts étaient positionnés afin de suivre l’inclinaison de la pente, et leurs toitures étaient totalement plates. Quelques fenêtres et balcons pointaient tout de même à la surface des montagnes ; ces derniers permettaient d’admirer la longue rangée d’escaliers qui permettait d’accéder aux portes du temple et la petite chute d’eau qui s’écrasait en contrebas. Un système de caves réchauffée par des lacs de magma se trouvant sous le temple permettait aux habitants de faire pousser des légumes et des fruits. À l’extérieur, presque toute la surface disponible a été aménagée en terrain d’entrainement ; et l’on peux apercevoir en-dessous du temple la Tho Yor, inerte et à moitié enterrée.

À leur arrivée, les élèves de Stav Kesh pratiquaient quelques exercices afin de s’habituer à l’altitude et à la raréfaction de l’oxygène. Après cela, ils commençaient leur séjour en apprenant la Respiration de Force, notion primordiale qui permettait d’être moins essoufflé lors d’un combat. Puis suivaient les cours théoriques et les leçons pratiques sur la technique de combat Alchaka et sur le maniement des armes crées à Vur Tepe. Pendant ces nombreux entrainements, les voyageurs étaient souvent confrontés à la Sphère de Darrow, droïde performant conçu par le Maître Je’daii Kin’ade, qui les exerçait sur le déploiement des sens dans la Force. Lorsque les élèves s’apprêtaient à quitter le temple, une session finale de combat en mêlée était exécuté, permettant de faire le bilan de leur apprentissage.

En 25793 av.BY, c’était le Maître Je’daii Lha-Mi, un Dai Bendu, qui avait atteint le rang de Maître de Temple.

Stav Kesh, le Temple des Arts Martiaux.

2.8 – Qigong Kesh, le Temple des Aptitudes à la Force

 

La septième Tho Yor qui définissait la localisation du temple de Qigong Kesh se posa dans un paysage très particulier et insolite. En effet, le Temple des Aptitudes à la Force fut bâti dans le Désert Muet, un lieu situé sur le continent de Thyr où les étranges propriétés du sable rendent les sons et bruits inaudibles pour toutes les espèces.

En-dessous du paysage aride s’établissait un long et gigantesque réseau de cavernes, protégé par ce sable et ses caractéristiques pour les moins déconcertantes ; le temple y fut partiellement établit. À l’extérieur, il était entouré de quatre longs pics acérés pointant vers son centre.

Les élèves profitaient du silence total du Désert Muet pour améliorer leur endurance et leur force mentale, en se concentrant sur la Force et en apprenant à se protéger grâce à elle.

En 25793 av.BY, c’était la Maître Je’daii Miarta Sek, une Sith qui possédaitt le titre de Maître de Temple à Qigong Kesh.

Qigong Kesh, le Temple des Aptitudes à la Force.

2.9 – Vur Tepe, la Forge

 

Le dernier temple Je’daii était Vur Tepe, surnommé la Forge. Érigée dans les terres hostiles de Talss, au pied d’un volcan actif le long de la Vallée de Tythos, la Forge avait été construite là ou la neuvième Tho Yor avait libéré ses occupants en 36453 av.BY. C’était une structure métallique massive positionnée au bord d’un cratère bouillonnant.

Le domaine dans lequel Vur Tepe excellait était la métallurgie. Ainsi, les élèves y étudiant créaient leurs armes et outils directement grâce à la lave en fusion, étant donné que les forges étaient alimentées par la chaleur provenant du cratère. Cette chaleur, indispensable pour tout les occupants du temple, était récoltée par un dôme intérieur situé dans le sous-sol. Le temple en lui-même était un bâtiment rouillé reposant sur quatre murs servant de contreforts ; et plusieurs cheminées situées sur le dessus de la construction évacuaient la fumée. La Tho Yor lévitait paisiblement à l’extérieur du temple.

L’apprentissage des voyageurs se trouvant au sein de la Forge était orienté vers des applications pratique : ils devaient ainsi utiliser la Force pour imaginer ou créer quelque chose de matériel. Les redoutables armes des Je’daii (les lames puis, plus tard, les Sabres-Force) ont toujours étaient conçues et fabriquées de toutes pièces à Vur Tepe.

En 25793 av.BY, c’était le Maître Je’daii Tem Madog, un Cathar, qui supervisait le temple en tant que Maître de Temple.

Vur Tepe, la Forge.

3 – Apparitions


  • L’Aube des Jedi (roman)
  • La Genèse des Jedi T1 : L’Éveil de la Force (comics)
  • La Genèse des Jedi T2 : Le Prisonnier de Bogan (comics)
  • La Genèse des Jedi T3 : La Guerre de la Force (comics)
  • Star Wars : The Old Republic (jeu vidéo)